27 avril, 18h30
Table ronde

→ Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel

Les joueurs d’origine balkanique dans le football suisse: une intégration réussie?

Gérard Cas­tel­la, entraî­neur de l’équipe natio­na­le de foot­ball M19 et ancien entraî­neur de Neu­châ­tel Xamax, Bash­kim Ise­ni, direc­teur d’Albinfo et spé­cia­lis­te des dia­spo­ras des Bal­kans, Edmond Isoz, ancien direc­teur de la Swiss Foot­ball Lea­gue et chair­man du domai­ne foot­ball des ligues euro­péen­nes, ain­si que Raf­fae­le Poli, res­pon­sa­ble de l’Observatoire du foot­ball du Cen­tre inter­na­tio­nal d’étude du sport (CIES)

Le Cen­tre inter­na­tio­nal d’étude du sport (CIES), en col­la­bo­ra­tion avec le Musée d’art et d’histoire de Neu­châ­tel (MAHN)

La for­te pré­sen­ce, dans l’équipe natio­na­le suis­se de foot­ball, de joueurs issus de l’ex-Yougoslavie, inter­ro­ge deux phé­no­mè­nes. En pre­mier lieu, les consé­quen­ces migra­toi­res d’un conflit qui a conduit près de 300’000 per­son­nes, depuis les années 1990, à s’établir en Suis­se. En second lieu, des for­mes d’intégration affir­ma­ti­ve à la com­mu­nau­té natio­na­le, à tra­vers le vec­teur de l’activité spor­ti­ve. Ces faits seront éclai­rés à l’occasion d’une table ron­de qui réuni­ra des spé­cia­lis­tes du domai­ne de l’immigration et des acteurs du foot­ball.


Edition précédente:
De la Perse à l’Iran contemporain