6 mai, 14h15 – 15h45
Conférence

→ Musée des beaux-arts La Chaux-de-Fonds

L’art, la mémoire et le siège de Sarajevo

Confé­rence de Nadia Capuz­zo Der­ko­vic, doc­teure en socio­lo­gie de l’Université de Genève, et Andrej Der­ko­vic, artiste

Depuis la fin de la guerre en Bos­nie-Her­zé­go­vine, nom­breux sont les monu­ments et les mémo­riaux qui glo­ri­fient une inter­pré­ta­tion plu­tôt sélec­tive des évé­ne­ments vio­lents, favo­ri­sant ain­si une mémoire col­lec­tive frag­men­tée. A l’opposé, des monu­ments et des œuvres d’art pro­duits par des artistes contem­po­rains bos­niens, agissent comme des contre-pou­voirs valo­ri­sant ain­si une mémoire publique par­ta­gée. Cette confé­rence, pré­sen­tée à deux voix, abor­de­ra le rôle de la pro­duc­tion artis­tique dans la construc­tion de formes mémo­rielles en Bos­nie-Her­zé­go­vine, et à Sara­je­vo en par­ti­cu­lier, et pré­sen­te­ra quelques-unes des œuvres d’Andrej Der­ko­vic, artiste ayant sur­vé­cu au siège de Sara­je­vo.

Edition précédente:
De la Perse à l’Iran contemporain